menu

Les PME Françaises et l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle : enfin adaptée aux entreprises françaises ?


Jeudi 8 mars 2018

 

Quand on parle généralement « d’Intelligence Artificielle » (IA) on pense inconsciemment à un monde futuriste où une machine humanoïde cohabite (voir menace) l’Homme. Cette vision à la « I.Robot », est très loin des réalités et opportunités que l’IA offre aux entreprises actuellement.

Dans le monde, plus de 8 entreprises sur 10 ont procédé à des déploiements de projets intégrant de l’intelligence artificielle. Mais est-ce que les entreprises françaises peuvent intégrer cette technologie dans leurs activités ? Et dans quel domaine ?

Où en est-on avec l’IA ?

Infosys a interrogé 1053 responsables informatiques et dirigeants d’entreprises dans 7 pays* (France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Inde, Chine et Australie). La majorité des entreprises, 86% des répondants  ont déployé de l’IA au stade intermédiaire ou avancé et considèrent la technologie comme un « facilitateur » majeur pour les futures opérations. Et 80% ont déclaré pouvoir mesurer des bénéfices grâce à l’IA. Finalement, plus de la moitié estime que l’IA est un changement majeur dans le monde du business.

Malheureusement, on y apprend que la France est très en retard par rapport aux autres pays quant au déploiement de l’intelligence artificielle.

L’étude Sparklane s’interroge sur la confiance des entreprises françaises à l’égard de l’IA. Alors que la majorité des entreprises considèrent l’IA comme quelque chose d’incontournable (8 entreprises françaises sur 10), seulement 30% d’entre elles envisagent de se lancer dans l’aventure. Et seule une courte majorité (52%) estime mesurer pleinement les bénéfices qu’elles pourront en tirer.

Pourtant l’intelligence artificielle a un intérêt concret et peut s’appliquer dans de nombreux domaines. Le but de l’IA n’est pas de remplacer le salarié qui a une expertise et un savoir-faire. Il faut toujours un contrôle humain sur la « machine » qui est dénuée de bon sens et d’interprétation des codes socios.

Solution n°1 : l’automatisation des process

Il y a bien longtemps que les usines ont intégré la robotique. Dans les back-office de nombreuses administrations et entreprises financières, l’automatisation des tâches numériques est monnaie courante.
Ça passe par exemple par le traitement des courriers électroniques et des activités de centre d’appels vers les systèmes d’enregistrement (mise à jour des fichiers clients).

 

Ou encore la lecture de documents juridiques et contractuels pour extraire des dispositions en utilisant le traitement du langage naturel. Par exemple, l’IA de la plateforme fullweb EBP Horizon  récupère toutes les données de gestion pour les traduire en comptabilité. Du coup, la compta se fait « toute seule » et cette automatisation libère du temps pour l’entrepreneur.

Hector d'EBP Horizon

 

Solution n°2 : le traitement et l’analyse des données

Face aux immenses volumes de Data, des algorithmes permettent de détecter des modèles dans de vastes volumes de données et d’interpréter leur signification. Ces applications utilisent les principes classiques de l’intelligence artificielle :

  • Les analyses sont plus complètes et détaillées
  • Les modèles sont construits à partir de d’une partie des données
  • Les modèles s’améliorent d’eux-mêmes

Ces applications d’apprentissage automatique sont utilisées par exemple pour prédire les achats probables d’un client.

Solution n°3 : discussion avec une machine

Pour des projets qui mobilisent les employés et les clients, l’IA peut entrer dans la danse avec les chatbots de traitement en langage naturel, d’agents intelligents et d’apprentissage automatique. Concrètement, ça peut se traduire par des agents intelligents (comme Hector d’EBP Horizon) qui s’expriment avec un langage courant et naturel, qui offrent un service clientèle 24/7. Ils répondent également à un large éventail de problèmes, allant des demandes de mot de passe aux questions d’assistance technique.

Autres exemples, il existe des systèmes de recommandation de produits et de services pour les retailers qui améliorent la personnalisation, l’engagement et les ventes. Amazon est le pionnier en la matière, mais de plus petit comme Angus.ai sont tout aussi innovants ! Ils se démarquent aussi avec l’intégration d’un langage enrichi ou des images.

 

Solution n°4 : la formation, élément clé du succès

L’investissement dans le personnel : c’est la clé du succès de l’IA ! C’est ce que confirme l’enquête d’Infosys. 77% des personnes interrogées étaient plutôt confiants à l’idée de former leurs employés actuels à endosser de nouvelles responsabilités créées par les technologies de l’IA*.

Les répondants ont également montré leur engagement en classant la formation à 46% et le recrutement à 44%. Un chef d’entreprise sur deux a placé la formation des dirigeants parmi ses trois principales priorités, contre 40%, qui eux, placent d’abord les salariés.

A travers toutes ces possibilités et fonctionnalités, l’intelligence artificielle peut considérablement changer notre quotidien. Que ce soit avec une aide personnalisée, un apprentissage plus intelligent ou une automatisation des tâches : les pros ont tout intérêt à l’adopter !

Le but final est d’alléger les contraintes d’infrastructures des professionnels. La charge administrative étant plus légère, les utilisateurs gagnent en efficacité. Et, in fine, de pouvoir développer son entreprise plus librement.

 

*Selon une enquête internationale d’Infosys « Leadership in the Age of AI »

 

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top