menu

Comment calculer un prix de vente ?

Comment calculer un prix de vente ?


Déterminer son prix de vente et sa marge, n’est pas à prendre à la légère et doit répondre à certaines règles. Il est important de tenir compte de plusieurs facteurs : le marché, votre rentabilité, et l’aspect psychologique. En suivants nos étapes, déterminer un prix de vente n’aura plus aucun secret pour vous.

1. Comment déterminer le prix de revient ?

Qu’est-ce que le prix de revient ? 

C’est le prix de vente minimum en dessous duquel il n’est pas possible de vendre vos produits ou services. Rappelons-le, il est interdit en France de vendre à perte.

Pour le déterminer, rien de plus simple, il s’agit d’additionner tous les coûts associés aux achats (ex : le prix des matières premières pour la fabrication, les coûts liés à la livraison, les consommables associés, les taxes, etc.), à la production (ex : coûts horaire des machines, de la main d’oeuvre, etc.) et à la commercialisation (ex : publicité faite pour vendre le produit).

À noter que le prix des matières premières  ou le coût de la main d’oeuvre peuvent évoluer d’une année sur l’autre. Il est donc important de se poser la question de mettre à jour le prix de revient au moins une fois par an. Idéalement, il faudrait le recalculer à chaque nouvel investissement ou charge significative.

La formule du coût de revient est donc :  Coût de revient = coûts d’achat + frais de vente

Une fois que vous connaissez votre prix de revient, le prix de vente se calcul comme suit :

Prix de vente = Prix de revient + le profit souhaité

2. Le marché et la concurrence

Vous souhaitez vendre vos produits ou services en ligne ? Ou vous souhaitez vous implanter ?

Dans tous les cas, il est vivement conseillé de réaliser une étude de marché. Il faut savoir qu’entre le prix de vente souhaité et un prix de vente réaliste, en phase avec votre marché, il peut y avoir une nette différence.

Vous ne pourrez pas appliquer un prix de vente bien supérieur à vos concurrents à moins que votre produit ou votre prestation marque une vraie différence en terme de qualité pour justifier cet écart de prix.

3. Le prix psychologique

Selon le marché et votre cible, il vous faudra tenir compte du prix psychologique pour déterminer vos prix de vente. Le prix psychologique ou d’acceptabilité est le prix majoritairement accepté par les consommateurs c’est à dire le prix qu’ils sont prêts à payer pour un produit ou un service. Il est l’une des composantes de la fixation du prix.

Pour le déterminer, vous pouvez réaliser une étude de marché ou des sondages sur un panel de clients potentiels ce qui vous donnera une fourchette de prix.

Dans l’esprit du consommateur, un produit avec un prix de vente trop bas est jugé de mauvaise qualité, alors que s’il est vendu au juste prix sans être trop cher il inspire confiance.

Certaines techniques, comme celle du prix rompu peuvent être utilisées. Il s’agit de fixer un prix de vente en-dessous d’un seuil acceptable par les consommateurs.

Par exemple un produit à 299.99€ au lieu de 300€ donne l’illusion qu’il est moins cher alors que la différence entre les deux prix est minime.

4. Et pour la marge ? Comment la déterminer ?

Ce qui est sûr, c’est qu’il vaut mieux prévoir une marge un peu plus élevée afin d’être en mesure de proposer des ristournes à vos clients et d’anticiper les charges éventuelles à venir.

Chaque année, il convient de l’analyser, si celle-ci tend à baisser, il serait nécessaire de rehausser votre prix de vente ou à défaut re-négocier vos prix d’achats.

5. L’importance d’être bien équipé

Il ne faut pas sous-estimer l’importance d’être équipé d’un outil de gestion pour vous aider à suivre l’évolution de votre chiffre d’affaires, de vos coûts et de votre marge.

Grâce à ses outils, vous bénéficiez de statistiques mises à jour en temps réel vous permettant d’ajuster votre stratégie commerciale.

De plus, plusieurs solutions en ligne vous permettent également d’inviter votre Expert-Comptable sur votre dossier de travail afin qu’il puisse vous alerter et vous conseiller tout au long de votre activité.

Vous l’aurez compris, le “juste” prix est donc un prix qui est acceptable par votre cible, cohérent avec la concurrence et qui vous permet de dégager une marge suffisante.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top