menu

Le cabinet d’expertise comptable et son évolution face à la digitalisation

Le cabinet d’expertise comptable et son évolution face à la digitalisation


04 février 2019

Les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle ont bouleversé le paysage de la comptabilité : les opérations de saisie comptable sont de plus en plus automatisées. De plus, le profil de l’entrepreneur a changé, il est désormais mobile, hyperconnecté, et ses attentes sont toujours plus fortes.

Par exemple, 77% des dirigeants consultent leurs communications professionnelles telles que leurs emails, sms ou appels pendant leur temps de loisirs, c’est-à-dire pendant les week-ends et les vacances.

Cette arrivée du numérique suscite de nombreuses questions dans les cabinets d’expertise comptable au sujet des nouvelles missions qu’elle va réclamer. Mais si les nouvelles technologies offraient en réalité à tous les experts comptables la possibilité de proposer de vraies missions de conseil ?

Faire évoluer les missions des collaborateurs pour répondre aux nouvelles attentes

La fin de la boîte à chaussure est annoncée… Les clients réclament désormais des prestations à plus forte valeur ajoutée. Cependant, les cabinets d’expertise comptable semblent rencontrer quelques difficultés pour facturer des services complémentaires comme le conseil fiscal, social ou juridique. En effet, à l’heure du tout connecté, les experts-comptables ont conscience que ce sont les missions de restitution du savoir et d’accompagnement qui sont très valorisantes puisque qu’elles sont seules révélatrices de valeur pour le client. Si certaines missions de tenue de la comptabilité sont vouées à être automatisées et plus valorisées comme telles par le cabinet, cela laisse une place de choix pour y laisser s’installer le domaine du conseil. Il s’agirait dès lors de se positionner sur le marché en tant que véritable partenaire d’aide à la gestion et de présenter le conseil comme une solution indispensable à long terme pour le développement des entreprises.

D’ailleurs, selon l’Étude de l’observatoire de la profession, cette nouvelle mission de conseil fait désormais partie des axes stratégiques à adopter pour la majorité des cabinets. Il s’agit de trouver une nouvelle stratégie s’appuyant sur une collaboration étroite entre l’humain et le digital. L’économie collaborative prenant une place de plus en plus importante, les attentes des clients tendent désormais vers des services de qualité, mais ils veulent les payer moins chers et les obtenir plus rapidement ! Désormais, il est question pour les professionnels de s’adapter à ce nouveau modèle en façonnant leurs compétences techniques (ou hard skills) comme un soutien à leur compétence relationnelle (ou soft skills) et non plus l’inverse afin de les accompagner au quotidien dans la croissance de leur entreprise.

Selon une étude du CSOEC 75% des clients ne connaissent pas l’offre proposée par leur cabinet. Du coup, pour répondre aux nouvelles demandes du marché, plusieurs pistes s’ouvrent aux experts-comptables. Si la plus judicieuse consisterait à faire évoluer l’ensemble de leurs collaborateurs vers le consulting et les fonctions commerciales, ils peuvent aussi réserver ces missions aux collaborateurs responsables de dossier seuls. Les cabinets ont également la possibilité de dédier un service ou une personne qui serait en charge de vendre et réaliser les missions de conseil. Enfin, ils peuvent envisager de recruter un commercial apte à vendre les missions de conseil qui seront par la suite réalisées par les collaborateurs du cabinet.

S’approprier les bons outils

L’utilisation d’outils performants va permettre une autonomisation globale de la saisie et aider à gagner du temps sur les tâches de tenue de comptabilité répétitives. Ainsi, le cloud, l’archivage électronique, la dématérialisation des documents ou les plateformes collaboratives deviennent de plus en plus indispensables. Les professionnels qui possèderont une bonne maîtrise des nouveaux outils, particulièrement ceux liés à l’intelligence artificielle prendront une longueur d’avance et domineront plus aisément le marché !

Pour répondre aux nouvelles demandes des clients qui désirent désormais pouvoir accéder à leurs données à tout moment, il existe des solutions en ligne comme la plateforme EBP Horizon. Côté experts, cette solution permet par exemple l’automatisation de la tenue comptable parfois chronophage ce qui leur permet de consacrer plus de temps à leurs missions de conseil et d’apporter toujours plus de valeur à leur client.

Du côté des entreprises, la plateforme partagée leur offre une vue à 360° de leur activité grâce à un tableau de bord consultable 24h/24. Ils ont ainsi accès aux indicateurs clés de leur activité : suivi de trésorerie, solde en banque, encours clients, etc. Cela les aide à gérer plus facilement leur activité et tout le monde y gagne !

De nouvelles méthodes de travail pour une évolution harmonieuse au sein du cabinet

Pour aider les cabinets dans la gestion de leur dossier, l’approche agile semble être une piste intéressante à suivre. Cette approche a été développée pour se focaliser tout particulièrement sur :
- les interactions entre les experts-comptables et leurs clients (plus que sur les processus et les outils),
- l’utilisation de logiciels opérationnels (plutôt que sur une documentation exhaustive),
- la collaboration avec les clients (plus que la négociation contractuelle),
- l’adaptation au changement (plus que le suivi d’un plan).
Globalement, l’idée est de valoriser l’individu, l’équipe, la collaboration et l’adaptation.

Mais les experts-comptables le savent : il peut être délicat de faire adhérer tous les collaborateurs aux différents changements et de créer une véritable dynamique en interne. Or, l’implication de tous est nécessaire à une transition réussie. Pour mener à bien un changement (culturel ou organisationnel), il ne faut pas que leurs collaborateurs le subissent, mais au contraire qu’ils se l’approprient.
Il s’agit de fournir aux collaborateurs les moyens de développer leur propre autonomie et tout particulièrement des responsabilités afin de renforcer leur implication. En devenant acteur du projet, les membres du groupe s’intègrent plus facilement à l’évolution du cabinet, ce qui leur permet vivre le changement de manière positive.
Par exemple, l’expert-comptable qui veut donner du sens aux missions de ses collaborateurs peut communiquer régulièrement sur les objectifs, encourager les initiatives, récompenser les propositions innovantes ou encore favoriser l’autonomie de chacun avec des formations. Et pourquoi ne pas profiter des entretiens annuels pour faire le point avec chacun ? Cela aide également à identifier les collaborateurs « moteurs » ou encore de mesurer le niveau d’appétence de ses équipes sur le digital.

Construire de nouvelles relations à la fois avec son équipe et le client semble ouvrir de belles perspectives d’avenir pour la profession. En effet, si jusqu’alors la majorité de ces entreprises faisaient essentiellement appel à leurs services pour des missions de comptabilité brutes en vues des obligations légales, une étude réalisée par TNS-Sofres dans le cadre de l’Observatoire de la profession comptable révèle que ces dernières sont de plus en plus nombreuses à attendre de leur expert-comptable un accompagnement dans la gestion de leur structure et la conduite de leur projet, mais également dans des sphères étrangères à ses missions traditionnelles comme le conseil en informatique, en marketing ou en communication. Ainsi, le conseil ponctuel dans divers domaines s’érige en argument de poids pour trouver de nouveaux clients et destine le travail des experts-comptables à devenir pluridisciplinaire.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Go to top